En 2020, la Centrale Villageoise engage une nouvelle étape avec de nouvelles toitures photovoltaïques

De nouvelles toitures photovoltaïques pour 5 communes qui font confiance à notre société

 

Mairie de Chuyer

 

En 2019,  une phase de pré-sélection de toitures  a conduit à engager des études de potentiel photovoltaïque sur des batiments présentant des toitures d'une surface de plus de 200 m² et bénéficiant d'une bonne orientation. La SAS CVRC a sollicité le dispositif de la Région afin d'accompagner ces études, réalisées par le bureau d'études EEPOS.


Une dizaine de toitures pouvant accueillir de nouvelles installations photovoltaïques de 30 kWc à 99 kWc a été identifiée sur 5 nouvelles communes : Échalas, Ampuis, Condrieu, Tupin-et-Semons dans le Rhône et Chuyer dans la Loire, principalement sur des bâtiments publics.

Il s'agit de toitures de surface comprise entre 200 m² et 550 m² pouvant ainsi accueillir des installations de puissance comprise entre 33 kWc et 100 kWc. Le tarif d'achat obtenu suite à la demande de raccordement au réseau dépend ainsi de la puissance de l'installation (en savoir plus) . En terme d'investissement pour notre société citoyenne, cela représente un investissement de 1 à 1,3€/ Wc , soit environ 35 000 à 40 000 € pour une installation de 36 kWc.  Cet investissement peut se concrétiser par l'apport d'argent de nos sociétaires mais également par un prêt bancaire à souscrire sur une période de 10 à 15 ans. 

Les études de raccordement au réseau électrique (RPD) ont été engagées grâce à la convention de partenariat signée avec ENEDIS  le lundi 27 janvier 2020. En effet, les coûts de raccordement au réseau conditionnent bien souvent la faisabilité technico-économique d'un projet. Les pré-études ont montré la possibilité de raccorder sans contrainte réseau deux installations d'une puissance d'environ 36 kWc (un batiment privé dans Condrieu et une installation sur l'école et la mairie de Chuyer (Loire), où se développe un éco-quartier ).

Les raccordements des installations de puissance supérieure à 36kVA (plus de 200 m² de toiture) sont plus complexes et nécessitent bien souvent une adaptation du réseau électrique pour accueillir cette nouvelle puissance.  Cette adaptation représente un coût pouvant aller de 5 000 à 40 000 € pour une installation de 100 kWc (environ 550 m² de toitures). Ces coûts constituent un frein voire un blocage au développement des énergies renouvelables sur grande toiture sur notre territoire . En terme de délai, il faut compter 12 à 16 mois entre la soumission d'une demande de raccordement ,établie par la société SAS CVRC , et la réalisation effective des travaux d'adaptation du réseau, sous réserve que les coûts associés soient supportables économiquement pour le projet.   Guide Enedis pour en savoir plus. 

Voir aussi la page "notre société" - lien . 

Pour en savoir plus sur les raccordements au réseau : site de Hespul : photovoltaique.info